Tuesday, December 9, 2014

LIMA doit être une réussite - société civile

Le rende vous de Lima touche presque à sa fin. La société civile semble être très tendue et préfère mettre en garde les grands décideurs : « Lima ne doit pas échouer » .

A travers un communique de presse sorti ce mardi, l'alliance panafricaine pour la justice climatique (PACJA), a  attiré l'attention des ministres Africains qui sont arrivés aujourd'hui en s'insurgeant contre  le changent radicale de la plateforme de Durban(2011)
  .

Samson Malesi du PACJA a regretté au cours d'une conférence de presse animé que les pays industrialisés semblent vouloir fouler aux pieds  la plateforme mis en place au Durban par toutes les parties.

"A Durban, les  différentes parties s'étaient convenu à accroître l'action climatique dans la période  pré-2020 afin de conclure un nouvel accord sur le climat vertu de la Convention pour la période post-2020.Mais est ce les actes ont été jointes à la parole ?non.. ", a regretté Malesi.

"A Durban, nous nous sommes convenus aussi d'aller au-delà de la réduction des émissions en considérant  la question de l'adaptation, d'atténuation, de renforcement de capacité, de transfert de capacité et de financements ,mais a notre grande surprise, il y a pas aucune avancée positive et si Lima décide que les pays riches continuent de se moquer des pays pauvres, nous n acclamerons jamais. Tout ce que nous demandons, c'est une position très ferme  de la part de nos ministres africains "a martelé Samson, Samuel Ogallah, du PACJA.

Le Dr  soudanais Arig Gaffer Bakhiet  de son côté évoque  un paradoxe : «Ils exigent de paris un accord contraignant, alors qu'ils ont presque  mis une croix sur le Protocole de Kyoto ? »

Ente temps, l'Alliance panafricaine pour la justice climatique vient de publier une proposition de textes que les ministres africains doivent défendre. Entre autres points saillants :

 1.Les pays développés doivent augmenter leur action climatique dans la période pré-2020 (ainsi que l'accord post-2020 Paris) en revisitant leurs objectifs du protocole de Kyoto et de la Convention  d'accroître les financements. 
2.Les parties doivent Veiller à ce que l'adaptation soit assez  considéré e dans l'accord qui sera signé  à  Paris

No comments:

Post a Comment